Vous avez réalisé un site web performant et vous avez mis en place toutes les bonnes pratiques pour être bien référencé. Vous pouvez aller encore plus loin pour remonter en première position dans les moteurs de recherche très simplement grâce aux outils de référencement.

Il existe de nombreux outils SEO qui vont scanner, détecter, relever les erreurs techniques de votre site et vous permettre de les corriger facilement afin d’atteindre le graal ultime : la première position dans les résultats de recherche de vos clients potentiels.

Voici notre best-seller pour mettre en pratique très vite les pistes d’amélioration détectées. Après lecture de cet article la balle sera dans votre camp.

Votre site passé au crible

Commencez par réaliser un état des lieux général de la situation. Auditez techniquement votre site. L’objectif ? Repérer les points qui peuvent impacter négativement le référencement de votre site. Pour les corriger.

Voici trois solutions gratuites (au moins pour tester) qui vous permettent de réaliser un diagnostic en quelques minutes simplement en fournissant l’url de votre site.

1) Neocamino
Neocamino vous permet de réaliser un premier audit gratuit de votre site. Vous le recevez directement par mail.

Cette jeune société développe des outils de marketing et communication en ligne pour accompagner les petites entreprises.

Si vous le souhaitez (et le demandez), vous pouvez recevoir par la suite des conseils personnalisés et avisés pour développer votre visibilité sur les moteurs de recherche.

La suite est payante. Comptez entre 66 et 240 euros par mois en choisissant la formule qui vous convient le mieux.

2) WooRank
WooRank émet un rapport assez détaillé sur les optimisations possibles en termes de SEO, social media et expérience utilisateur.

L’opération se déroule directement en ligne.

 3) Yakaferci
Yakaferci est un outil développé par l’agence web du même nom.

Il analyse et répertorie par onglets les informations les plus importantes : balises, contenu, compatibilité mobile, URL & Liens, exploration, technique.

Petit plus : vous avez la possibilité de télécharger le rapport en pdf.

Votre site est-il malade ?

4) Google Webmaster Tools
Vous allez immédiatement le savoir en utilisant Google Webmaster Tools (Gratuit). En soumettant votre site à GWT, vous allez gagner du temps.

Le service mis au point par Google renseigne sur la santé de votre site internet et sur sa facilité d’indexation.

Il est possible également d’accéder aux requêtes de recherches, au nombre de liens entrants vers votre site ou d’identifier les pages d’erreur dites pages 404.

5) Xenu Link Reports (Gratuit)
Plus votre site compte de pages plus il existe de liens pointant vers d’autres pages du site ou vers l’extérieur. Or, il peut arriver que ces pages soient déplacées ou supprimées, brisant ainsi les liens.

Et cela peut porter préjudice à votre référencement !

Xenu’s link sleuth vous aide à les trouver et vous permet de réparer, dans la mesure du possible, les dégâts.

Votre site est-il assez rapide ?

6) Pingdom
Grâce à Pingdom  vous allez très vite le savoir. Pingdom vous donne la possibilité de tester la vitesse de chargement de votre site internet.

Il vous suffit simplement d’entrer votre URL et pingdom vous retournera un score sur 100.

7) PageSpeed Insights
Même idée avec le PageSpeed Insights de Google.

Il est possible de mesurer le temps de chargement de vos pages sur les mobiles comme les tablettes.

Et la mobilité est un facteur essentiel qu’il est impossible de négliger aujourd’hui !

Votre site est-il bien positionné dans la page de résultats ?

C’est formidable ! En cherchant votre site par vous-même dans Google avec votre mot clé vous êtes en première page. Et bien non.

C’est parce que le moteur de recherche vous a reconnu que vous êtes là.

Pour mesurer très précisément votre position vous allez devoir utiliser l’un des outils suivants :

8) SEO SERP Workbench (Chrome)
C’est une extension gratuite du navigateur Google Chrome. Très pratique, elle donne accès à des données très précises si vous entrez l’url de votre site et celui de vos concurrents.

Une fois l’extension installée, elle se positionne dans la barre d’outils de Google Chrome.

Il vous reste à préciser : un ou plusieurs mots clés « keyword to search », indiquer votre nom de domaine, sélectionner un moteur de recherche et cliquer sur « submit » pour obtenir votre position réelle.

Il est par ailleurs intéressant de visiter les sites concurrents (le top 10) pour voir sur quelle page ou quel article ils sont les mieux positionnés.

9) Moz Rank Tracker (Essai Gratuit de 30 Jours)
C’est un outil assez sympathique. Vous pouvez l’essayer 1 mois gratuitement.

Le principe est le même que SEO SERP Workbench, mais la navigation est beaucoup plus intuitive et user-friendly… même si il est tout en anglais…

 

A vous de jouer ! Désormais, vous avez toutes les cartes en main pour apparaitre dans les premiers résultats de recherche.