On vous en a parlé récemment et on sait bien que vous le savez, un site internet ergonomique est essentiel pour promouvoir votre entreprise. Il vous faut donc un nom de domaine pour que vos clients potentiels soient facilement dirigés vers votre site web, logique ! Et ce n’est pas Claire, rédactrice web dans une célèbre agence de communication parisienne qui nous dira le contraire : « Un site qui possède son propre nom de domaine fait plus « pro » et cela renforce son image de marque. Et un nom facile à retenir optimise le bouche-à-oreille ». Allez, on vous donne quelques conseils essentiels pour mener à bien votre démarche…

Comment choisir votre nom de domaine

Eh oui, vous vous en doutiez, la première étape est bien sûr le choix de votre nom de domaine. Et pour cela, il y a des règles à respecter : il doit être simple, pas trop long et facile à retenir. Evitez si possible les tirets et les mots trop compliqués… Et attention, pour enregistrer un nom de domaine, la règle est celle du « premier arrivé, premier servi » ! Le premier qui réserve un nom de domaine a « gagné » !

Mais alors comment faire si le nom de domaine choisi est déjà enregistré ? Pas de panique ! Il existe
une sorte de second marché avec des plateformes qui facilitent les relations et les transactions entre propriétaires et acheteurs. Comme quoi, il y a bien une solution à tout ! Et même Elodie, spécialisée dans le référencement des sites internet nous l’explique : « Racheter un nom de domaine déjà enregistré et donc à un tarif plus élevé peut être plus efficace sur le long terme que de chercher absolument un nom de domaine libre mais plus dur à retenir, notamment au niveau du référencement et de l’image de marque ».

Réserver son nom de domaine, une étape essentielle

Bon, allez rassurez-vous, il y a quand même de grandes chances pour que votre nom de domaine idéal, par exemple basé sur votre fonction et votre nom, soit encore disponible. Et si vous avez besoin d’un petit coup de main, sachez que les WHOIS sont là pour vous aider ! Ces outils vérifient la disponibilité d’un domaine, voire même précise qui est le propriétaire d’un domaine déjà réservé. Mais sachez que les conseillers de Paritel peuvent aussi vous filer un coup de main pour réserver votre nom de domaine en .fr ou en .com !

Une fois passée cette étape, c’est tout simple, vous n’avez plus qu’à procéder à l’enregistrement de votre nom de domaine ! Vous aurez alors deux choix possibles : soit vous enregistrez le nom de domaine et vous trouvez un hébergeur pour votre site web, soit vous ne procédez qu’à l’enregistrement du nom pour éviter que d’autres sociétés ou qu’un rival ne mettent la main dessus. « Certains hébergeurs proposent des services de gestion des noms de domaine mais ce n’est pas forcément leur spécialité. Si possible, achetez votre nom de domaine directement auprès d’un registraire de nom de domaine (registrar) comme Namecheap ou encore Hover », conseille Claire.

Une adresse en .com et en .fr, un minimum

Dans tous les cas, on vous conseille fortement de « bloquer » au moins votre nom de domaine avec une extension en .com (internationale) et en .fr (nationale). Vous pouvez même faire une redirection de l’URL en .com vers l’URL française.
Attention toutefois ! Si vous ne le saviez pas, sachez que sur le territoire hexagonal, l’association AFNIC gère officiellement les .fr et est très rigoureuse ! Figurez-vous que plusieurs conditions, parfois cumulables, sont à respecter : être titulaire de la marque déposée, être une société immatriculée au registre du commerce, être un artisan, être une association immatriculée à l’INSEE, etc. Et tout ça doit bien sûr être prouvé par des justificatifs comme un extrait de Kbis et numéro de SIREN / SIRET, voire un certificat de l’INPI (Institut National de la Propriété Intellectuelle) dans le cas d’une marque déposée. Eh oui, même sur le web, on ne fait pas toujours l’économie de la paperasse… Mais ne vous découragez pas. Car maintenant, vous avez toutes les clés en main pour bien choisir votre nom de domaine ! A vous de jouer !

Livre_Blanc